implant nez

Un implant nasal imprimé en 3d fonctionnel

Classé dans : Actualités | 0

Un jeune garçon a maintenant une chance de mener une vie normale grâce à la technologie d’impression 3D et certains médecins assez ingénieux.

Dallan Jennet était âgé de neuf ans quand il est tombé sur une ligne électrique sous tension. Son visage a été gravement brûlé, et il a perdu la quasi-totalité de son nez. Dallan aurait du vivre défiguré toute sa vie si il n’y avait pas eu un processus révolutionnaire et l’aide de quelques personnes et de GoFundMe. Dallan et sa famille vivent dans les îles Marshall, où ils ne possèdent pas un accès immédiat à une prise en charge chirurgicale. La famille a été mise en contact avec des chirurgiens de la division de reconstruction faciale et de chirurgie reconstructive de New York qui a eu l’idée d’implanter un nez imprimés 3D sur le visage de Dallan.

Les médecins ont travaillé avec Oxford Performance Materials, une société connue pour sa spécialité dans les implants neurologiques et orthopédiques fabriqués en 3d, pour créer le nez pour Dallan. Ils n’ont pas simplement créer un nez générique pour le garçon mais ils ont pris en compte le patrimoine culturel et familial pour créer un nez qui serait le mieux adapté pour lui.

implant-nasale-3d

En Juin 2015, Dallan a effectué le voyage jusqu’à New York pour aller se faire opérer avec l’espoir de retrouver ses deux principaux sens: le goût et l’odeur. Une opération épuisante de 16 heures, les médecins ont du d’abord voir si la peau autour du nez était assez saine pour que la greffe prenne. Ils ont enlevé autant de tissu cicatriciel qu’ils le pouvaient, et les vaisseaux sanguins récoltés ainsi que les tissus frais sur la jambe de Dallan, ont permis d’installer l’implant nasal sur son visage.

Quatre chirurgies supplémentaires plus tard, Dallan a un nouveau nez. Les médecins ont été capables non seulement de greffer un nez 3D imprimé sur l’enfant, mais Dallan a retrouvé le sens de l’odorat et le goût. Ceci est une première pour les médecins américains.

Pour les personnes en attente de transplantations, la technologie 3D représente un énorme enjeu. Il peut également être très bénéfique en termes de récupération et concernant la longévité de la greffe. Le docteur Dagan affirme que « le patient n’aurait jamais pu être traiter avec une transplantation classique ». Selon le médecin, le nez est permanent et ne devrait pas avoir besoin d’être remplacé.

Ça pourrait vous intéresser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *