Impression d’organes complexes en 3d, c’est du concret !

Classé dans : Actualités | 0

Une équipe de scientifiques de l’Université de Floride a créé une façon d’imprimer des objets 3D dans une structure solide proche de celle des organes humains, cela ouvre concrètement la porte à l’impression de structures organiques complexes.

Il existe actuellement des méthodes pour imprimer des organes mais ceux-ci font face à une problématique qui est que les matériaux souples sont difficiles à imprimer à cause de leur structure. Cela signifie que les organes complexes qui nécessitent de l’espace dans leur construction (comme le cœur avec ses nombreuses cavités) sont incroyablement difficiles à imprimer. Mais l’équipe dirigée par Christopher S. O’Bryan semble avoir contourné cet obstacle en imprimant directement dans des structures solides constitués micro-organismes qui peuvent maintenir des structures souples en place pendant l’impression.

La viscosité spécifique de ces gels est une partie essentielle du processus, comme si le matériau imprimé était suspendu dans un liquide, il n’y aurait aucun moyen d’assurer un placement précis car l’imprimé flotterait. Si un solide était utilisé, le placement serait précis, mais la structure de stabilisation serait endommagée par l’aiguille et il serait impossible d’imprimer au-dessus d’une zone qui avait été imprimée.Le microgel qui est utilisé reste dans un état solide jusqu’à ce qu’il entre en contact avec une pression appliquée, dans ce cas l’aiguille étant insérée. Une fois que le matériel imprimé a été déposé par l’aiguille, le microgel devient solide, ce qui signifie que l’imprimé reste exactement où il a été placé et que la piste de l’aiguille permet une autre couche d’impression.

À l’heure actuelle, l’équipe n’exerce que des structures en silicone à l’aide de cette méthode, alors nous allons encore attendre pour voir si cette méthode peut être utilisée pour imprimer de la matière organique de la même manière, mais les implants médicaux sont clairement impératifs; L’un des objets d’essai était un implant trachéal humain.

Bien que les mouvements de pompage de fluide vigoureux ne semblent pas particulièrement excitants, pour les milliers de personnes par an qui nécessitent des transplantations d’organes, elles pourraient véritablement sauver des vies.

Ça pourrait vous intéresser !

Laissez un commentaire