impression metallique

L’impression 3D métallique par Audi

Classé dans : Actualités | 0

Audi a montré comment les techniques d’impression métalliques 3D pourraient être utilisées dans la production automobile, en créant une réplique de la voiture de sport Auto Union Type C .

L’impression 3D est un processus de fabrication où les couches sont progressivement déposées pour créer un objet. L’impression en utilisant du plastique est devenue courante, mais l’impression à partir de métal l’est moins, bien que la technique soit similaire. Pour créer le modèle 1:2, Audi a utilisé un laser pour faire fondre une poudre métallique avec des grains représentants la moitié du diamètre d’un cheveu humain (chacun de 15 à 40 millièmes de mm) et des couches progressivement accumulées.

 

auto-Union-Type-C

L’impression de métal 3D a de nombreux avantages. Les objets ont une densité plus élevée que ceux réalisés par des techniques traditionnelles telles que la coulée sous pression. Les pièces complexes sont plus faciles à concevoir que par les méthodes classiques. A l’heure actuelle, des objets de 240mm de long x 200mm de haut peuvent être imprimé en utilisant de l’aluminium et de l’acier. L’objectif global d’Audi est d’utiliser des imprimantes de métal dans la production en série.

L’Auto Union Type C a été construit en 1936. Elle dispose d’un moteur V16 et peut atteindre une vitesses de 336 Km/h.

Local Motors 3D a également imprimé une voiture appelée la Strati mais, contrairement à Audi qui a utilisé le métal, la Strati a été fabriqué à partir de plastique et utilisé la batterie, le moteur et les suspensions d’un Renault Twizy.

voiture-3d-strati

Ça pourrait vous intéresser !

Laissez un commentaire