thomas davis atelle 3d

Le 50ème Super Bowl et l’impression 3d

Classé dans : Actualités | 0

Quelques minutes après que les Panthers de la Caroline aient validé leur billet pour le 50ème Super Bowl, les journalistes ont demandé au joueur Thomas Davis comment son bras se sentait. «Ouais, il est cassé,» répondit-il. L’ailier Daniel Fells a mis un coup de genou dans l’avant-bras droit de Davis . « Ça fait mal,» dit-il en riant, «c’est tout ce que je peux vous dire.» C’était il y a deux semaines.

Pourtant, les Panthers ont besoin Davis pour ce Super Bowl car il est un point d’ancrage dans la défense solide de l’équipe. Le lendemain du match, un chirurgien a donc installé une plaque de 14 centimètres et une douzaine de vis dans le bras de Davis. En théorie, l’opération lui permettra de jouer ce soir avant même que l’os soit réparé (il faut compter 6 semaines normalement). Dans le meilleur des cas, il pourrait avoir mal comme un fou, mais il pourrait être en mesure de jouer. Mais beaucoup de choses pourraient aller mal. « Comme l’os n’est pas complètement guéri, il risque de casser le matériel (plaque et vis)», a déclaré Ned Amendola, un chirurgien orthopédique à l’Université Duke.

Prêt à tout pour jouer, Davis et les Panthers ont commencé à explorer leurs options. Dans la matinée du mercredi 27 janvier, ils ont appelé Whiteclouds, une société d’impression 3-D dans l’Utah. Whiteclouds ne fait pas de dispositifs médicaux, en soi. C’est la plus grande imprimerie 3d du monde, et peut imprimer tout ce que vous pouvez imaginer. Il a des kiosques dans les magasins où vous numérisez votre visage et vous récupérez une figurine à votre effigie. Ils ont travaillé avec la NASA, Dreamworks, et Marvel. Ses 53 employés savent exactement ce qu’ils font quand il s’agit de l’impression 3-D.

 

super-bowl

 

Une numérisation du bras de Davis a été réalisée pour commencer à travailler sur une « coque » de protection. elle devait être suffisamment perméable à l’air, confortable à porter, la plus légère possible et devait protéger son bras et l’incision. Il fallait également s’assurer que la protection ne glisserait pas vers le bas le bras de Davis, qu’elle avait assez de rembourrage, et qu’elle n’allait pas à l’encontre de règles très spécifiques de la NFL au sujet des moulages.

Après de nombreux essais, le produit final a fini par ressembler à une sorte de colonne vertébrale en plastique dur avec un matériau semblable à du caoutchouc. La protection recouvre toute la longueur de l’avant-bras de Davis, et a pris 30 heures pour s’imprimer en 3D. Elle a été expédiée à Davis vendredi soir dernier. Le lundi, lors de la journée des médias avant le Super Bowl, Davis avait déjà essayé. Les Panthers ont publié une photo de Davis en train de matraquer un mannequin avec son bras gauche, la protection enveloppé dans du ruban noir sur son droit. S’il joue ce soir, il sera loin d’être le premier à le faire, tout en portant un plâtre ou une attelle, mais il va presque certainement être le premier à le faire avec une protection imprimée en 3d. Il ne sera pas restreint dans ses mouvements car la protection est faite spécialement pour lui et spécifiquement pour le laisser jouer comme il le veut.

Nous ne savons toujours pas si Davis jouera, bien sûr, bien que ses commentaires laissent penser qu’il sera présent. La réponse dans quelques heures…

 

Ça pourrait vous intéresser !

Laissez un commentaire