Test de l’imprimante Lulzbot Mini

Test de l’imprimante Lulzbot Mini

La LulzBot Mini suit la tendance des imprimantes 3D offrant un plus petit volume d’impression et donc un prix plus abordable (à environ 1250$). Cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas sophistiqué et puissante car la LulzBot Mini produit des impressions d’excellente qualité, à une bonne vitesse. elle prend également en charge un très large éventail de matériaux d’impression, telles que le nylon et le polycarbonate. La Mini reste cependant beaucoup plus cher que les imprimantes 3D de la même gamme, telle que la da Vinci AiO, mais elle en vaut la peine.

 

Conception

La LulzBot Mini évite le cadre en aluminium pour proposer à la place de l’acier noir laminé. Elle partage la même conception à cadre ouvert que sa grande soeur, la Mini ne sera donc pas approprié pour les enfants sans surveillance d’un adulte.

la Mini doit être attaché à un PC au cours du processus d’impression. Il semble donc pratique d’avoir l’interrupteur d’alimentation et le port USB sur le devant de l’imprimante, Mais cette conception est embêtante si vous voulez connecter de façon permanente l’ordinateur et l’imprimante, avec le câble USB visible et enclins à se débrancher.

lulzbot-extrudeuse

L’extrudeuse de la mini se déplace de gauche à droite et de haut en bas, tandis que le lit d’impression se déplace d’avant en arrière. La plupart des imprimantes utilisent un lit d’impression fixe, avec l’extrudeuse qui se déplace dans les trois directions, Sur certaines imprimantes avec le déplacement des lits, comme la LulzBot Taz 3, les grands objets tombent ou sortent déformée à cause du mouvement de l’avant vers l’arrière. Mais la conception de LulzBot fonctionne bien: Même de grands articles s’impriment sans problèmes.

Le LulzBot Mini prend en charge une grande variété de matériaux d’impression au-delà de l’habituel PLA et des filaments en plastique ABS. D’autres options incluent le filament HIPS – un nouveau matériau léger qui se révèle être populaire parce que le matériau est facile à imprimer, il adhère au lit d’impression à des températures inférieures et il est très durable.

Le logiciel est également livré avec des profils d’impression pour le nylon, le t-Glase (un nouveau matériau transparent), le polycarbonate et les nouveaux filaments qui produisent un aspect bronze, cuivre ou bois. La large compatibilité de matériaux est en partie due à la large gamme de températures prises en charge par l’extrudeuse (jusqu’à 300 degrés Celsius) et le lit d’impression chauffée (jusqu’à 120 ° C). La LulzBot Mini prend en charge une hauteur de couche de 0,005 mm, ce qui est un peu plus fin que la moyenne.

La Mini est plus petit que certaines de ses concurrents, mesurant 43 x 38 x 33cm, mais elle offre une relativement grande taille d’impression de jusqu’à 15 x 15 x 15cm. C’est beaucoup plus grand, par exemple, que la MakerBot Replicator Mini, très proche de celle de la 3D Systems Cube 3, mais plus petit que la da Vinci AiO.

Le design de l’imprimante est intéressant avec sur le dos du lit d’impression un petit morceau de tissu que la Mini utilise pour nettoyer la tête d’impression avant le début de chaque projet. Ceci est une excellente idée: De nombreuses impressions 3d sont ruinées quand un morceau parasite de filament est présent la tête d’impression.

 

Configuration

Le Mini est facile à mettre en place: entre le déballage, l’installation du logiciel et le démarrage de l’impression, il faut compter 25 minutes environ. Une fois installé, le logiciel Cura prend en charge automatiquement un modèle de test pour la première impression. La LulzBot Mini est livrée avec une petite quantité filament pour ce test, mais pas assez pour imprimer quoi que ce soit d’autre.

Avant l’impression, la Mini vérifie automatiquement que le lit d’impression est de niveau en touchant la tête d’impression sur chaque coin de la zone d’impression. Si ell ne l’est pas, l’imprimante compense automatiquement ce qui vous évite d’avoir à faire des ajustements manuels.

 

lulzbot-mini-impression

Logiciel

Le logiciel Cura (téléchargement gratuit pour Windows, Mac et Linux) importe des modèles 3D, les met en place pour l’impression et contrôle le processus d’impression. Vous pouvez également utiliser de nombreux autres programmes de contrôle open-source avec le LulzBot Mini. L’imprimante n’a pas de fente pour carte SD ce qui signifie que vous devez garder votre ordinateur connecté et allumé pendant toute l’impression.

Cura est simple à utiliser, avec une interface propre et logique. Il vous permet de charger des modèles 3D dans un large éventail de formats de fichiers tels que TSTL, OBJ et des fichiers image. Vous pouvez charger plusieurs modèles à imprimer à la fois, mais vous ne pouvez pas éditer ou modifier des détails sur les modèles. Cura n’est pas un programme de modélisation 3D.

 

Qualité d’impression

Les impressions de la LulzBot Mini sont lisses, propres et offrent un grand niveau de détail. Parfois il reste de minces filaments de matériau d’impression suspendus sur les bords de quelques gravures, mais ceux-ci sont faciles à enlever.

Le temps d’impression est dans la moyenne par rapport aux autres imprimantes utilisant des couches d’impression similaires. Les temps varient d’environ 2 heures pour la sculpture géométrique sur le pré-réglage rapide (avec une hauteur de couche de 0,38 mm), à un peu moins de 7 heures pour un grand modèle impression détaillé.

Le Mini est un peu bruyante pendant l’impression sans boîtier pour bloquer le son. Les moteurs qui déplacent la tête d’impression de gauche à droite produisent un sifflement aigu plutôt irritant et plus ennuyeux que le cliquetis habituel d’une imprimante 3d.

 

Conclusion 

Il y a beaucoup à dire sur la LulzBot Mini. elle a un design attrayant et fournit des impressions de haute qualité à une bonne vitesse. elle est souple car elle propose l’utilisation d’une large gamme de matériaux et le logiciel est bon et facile à utiliser. Le Mini coûte beaucoup plus chère que ses concurrentes comme le Cube 3 et la da Vinci AiO. Cependant, l’imprimante LulzBot Mini est bien meilleure et son coût supplémentaire est justifié par sa plus grande flexibilité et la qualité supérieure de ses gravures.

 

Points Forts

Fiabilité

Construction Design et Robuste

Très Bonne qualité d’impression

Supporte de nombreux matériaux

Points Faibles

Nécessite une connexion à l’ordinateur lors de l’impression

Certaines gravures nécessitent beaucoup nettoyage

Bruyante

 

Ça pourrait vous intéresser !


Laissez un commentaire