m3d

Test de l’imprimante M3D Micro

L’imprimante 3D M3D Micro est une machine bien faite qui est limité par sa taille, plus petite qu’une boîte à pain, mais qui offre une qualité d’impression supérieure à la moyenne. De plus, elle est vendue au prix de 320€. L’aventure de l’imprimante M3D a commencé en 2014 par un projet Kickstarter très populaire qui a recueilli plus de 3,4 millions de $ grâce à 11,855 personnes.

 

Conception

m3d-design

La M3D a été fondée par Michael Armani, un chercheur titulaire d’un doctorat en génie des matériaux, et David Jones, un ingénieur programmeur de logiciels et de robotique. Armani et Jones ont décidé de créer ce qu’ils ont appelé la première imprimante 3D vraiment intuitive, facile à maitriser et à concevoir. L’imprimante propose un look cubique rétro des années 1970, elle se décline en six couleurs : orange vif, vert, bleu, transparent, blanc et noir. Pour une raison étrange, la société facture un supplément d’environ 20€ pour le modèle transparent ou blanc. Vous pouvez également acheter l’édition commerciale qui offre une garantie d’un an (au lieu des trois mois) et une bobine de filament PLA.

Bien que petite, peu coûteuse et carrément adorable, cette imprimante malheureusement assez lente. Un modèle dE 7 cm de haut a mis environ 6 heures à s’imprimer… À ce jour, l’imprimante 3D la plus rapide semble être la Lulzbot Mini qui imprime un modèle de Tour Eiffel en une heure et 40 minutes. vous n’achèterez donc pas cette imprimante pour sa vitesse. Cependant, par l’instant, les imprimantes dans cette gamme de prix sont lentes; si vous voulez une machine beaucoup plus rapide, vous allez devoir débourser plus d’argent, beaucoup plus d’argent.

Si vous êtes en manque d’espace (et d’argent) cette imprimante 3D est parfaite pour tous les débutants. La machine la plus proche de la M3D est la da Vinci junior 1.0, que nous avons déjà testée.

 

Les Filaments

2 types de filaments sont proposés: un filament classique PLA ou un filament qui change de couleur quand il est exposé à des températures spécifiques. M3D offre également ce qu’il appelle une ligne de filament d’ABS “expert”. Bien que l’ABS soit resistant et flexible, les filaments PLA sont les plus couramment utilisés dans l’impression 3D aujourd’hui.

Le filament PLA standard existe dans une douzaine de couleurs et le Filament “Chameleon” est disponible en 10 variations..

 

Configuration

Comme la plupart des imprimantes 3D d’entrée de gamme, la mise en place de la M3D Micro est simple. Entre le déballage et l’impression comptez seulement 10 minutes. Vous retirez l’imprimante de la boîte, enlevez l’emballage, supprimez certains blocs de mousse et deux clips en plastique qui maintiennent la tête d’impression en place pour le transport. Ensuite, vous branchez le câble d’alimentation, un câble USB qui se connecte à votre ordinateur, puis vous téléchargez le logiciel pour Windows ou Mac sur le site de M3D.

Alors que le cube est ouvert sur les quatre côtés et le dessus, l’imprimante est pourtant très silencieuse, la tête d’impression chuchote littéralement quand elle se déplace le long du lit d’impression. Un des éléments de conception de cette machine est que la bobine de filament thermoplastique repose en dessous du lit d’impression amovible dans la base de l’imprimante. C’est une caractéristique de conception bien pensée. Le lit d’impression est également bien conçu. C’est une carte perforée recouverte de ruban adhésif noir.

 

m3d-impression

 

Le volume de construction de la M3D est d’environ 11cm x 11cm x 10cm. De toute évidence, une petite imprimante 3d construira de plus petit objet. Cependant, comme de nombreux modèles sont imprimés en pièces, il est possible de faire des gros objets en imprimant plusieurs morceaux qui pourront s’assembler. En outre, le logiciel de la M3D, comme la plupart des autres, vous permet d’adapter la taille des objets à imprimer. Ainsi, vous pouvez prendre un modèle de 15CM de haut et le réduire à 7,5cm et il sera toujours imprimé avec précision.

Cette machine n’a pas de mémoire embarquée, ce qui signifie qu’elle doit être reliée à votre ordinateur via le câble USB pendant le travail d’impression. Dès que vous déconnectez l’ordinateur, le travail sera arrêté et vous ne serez pas en mesure de le reprendre, même après la re-connexion du câble. La M3D ne possède pas d’interrupteur d’alimentation. Contrairement à de nombreuses autres imprimantes, la Micro n’a pas d’écran Led et la machine doit être contrôlé via le logiciel de gestion sur votre ordinateur. A noter : Le câble USB fourni est un peu trop court.

 

Logiciel

Le logiciel est un peu terne et bien qu’il soit facile de naviguer dans les menus pour déplacer le modèle sur les axes X, Y ou Z ou calibrer la tête d’impression, il y a peu de possibilité pour réellement personnaliser le modèle que vous imprimez. Vous pouvez également inspecter chaque couche d’un modèle pour vous assurer de la qualité d’impression.

Le seul problème avec le logiciel est lié à l’estimation du temps de travail d’impression. La plupart des logiciels d’imprimante 3D vont vous proposer une estimation du temps un travail d’impression précises, avec la M3D micro, il est relativement précises sur les petits travaux, mais loin de l’être sur les grands tirages.

 

Qualité d’impression

Globalement la qualité d’impression est bonne. Le résultat des impressions est supérieur à la moyenne des imprimante entrée de gamme. Il faut garder à l’esprit que cette imprimante 3d est une “micro”, le lit d’impression est beaucoup plus petit que la plupart des machines de cette gamme.

L’imprimante M3D Micro a une bonne résolution, ce qui signifie que l’épaisseur de chaque couche de matière thermoplastique qu’elle dépose est assez mince pour créer une surface relativement lisse. vous vous sentirez quelques “nervures”, mais les surfaces des modèles sont relativement propres. Selon la vitesse à laquelle vous voulez compléter votre travail d’impression, l’épaisseur de la couche peut être réglée de 50 à 350 microns.

 

Conclusion 

Dans l’ensemble, l’imprimante M3D nous a agréablement surprise. Nous ne parlons pas ici d’une machine technique et hyper performante mais bien d’une imprimante entrée de gamme qui se positionne comme une concurrente directe de la da Vinci Junior. Un bonne imprimante pour débuter dans le monde de l’impression 3D si vous n’avez pas besoin d’imprimer des objets de grande taille.

 

Points Forts

Bonne qualité d’impression

Le Prix

Design

Peu bruyante pour un chassis ouvert

Points Faibles

Vitesse d’impression

Connexion obligatoire à un ordinateur

Taille de la zone d’impression

 

 

Ça pourrait vous intéresser !

Laissez un commentaire