crafbot plus

Test de l’imprimante 3d CraftBot Plus

Même si Craft Unique est l’un des derniers fabricants d’imprimantes 3D à être entré sur le marché, sa première machine CraftBot a reçu des critiques dithyrambiques de part et d’autres. En Août 2014, la société basée à Budapest a mené une campagne de crowdfunding Indiegogo pour son imprimante CraftBot 3D qui a recueilli près d’un quart de million de dollars – six fois son but – en un mois. Une fois livré aux acheteurs, la Craftbot a été évalué la meilleure imprimante 3D top budget par la communauté mondiale des utilisateurs du fournisseur de services 3D Hubs, sur la base de plus de 5300 avis.

Le modèle de deuxième génération, la CraftBot Plus, qui est sorti l’année dernière, est une version améliorée de ce qui était déjà considéré comme une très bonne imprimante 3D.

 

Conception et Configuration

crafbot-equipementLe CraftBot Plus mesure 41 x 35,5 x 37,8 cm et pèse seulement 13,6kg. Ce qui signifie qu’elle est non seulement facilement transportable, mais aussi qu’elle ne prendra pas beaucoup d’espace sur votre bureau. elle dispose d’une zone d’impression de 25,4 x 20,32 x 20,32 cm, Un volume de construction important par rapport à sa petite taille de bureau. elle peut être utilisé avec tous les Windows, OS X ou un système basé sur Linux.

L’imprimante est livrée en six couleurs et se vend pour 1099 $ (prix du fournisseur). Elle utilise des filaments thermoplastiques PLA et ABS ainsi que le polystyrène choc (HIPS); elle utilisera tous les filaments 1.75mm de diamètre. Craft Unique vend ses filaments dans une myriade de couleurs: 29$ la bobine.

Tout droit sortie de la boîte, la CraftBot semble robuste et bien construite. Le corps tout en métal et des vis en acier inoxydable qui bordent les bords de son cadre donnent une sensation industrielle, mais son design simpliste la rend convivial.

La CraftBot Plus est simple à mettre en place, les seules choses qui demandent à être enlevées sont des bandes de caoutchouc enroulées autour du lit d’impression pour le maintenir en place. L’étape suivante pour le réglage était de monter le porte-tube et le guide-fil de la bobine de filament, qui exigent tous deux une seule vis à fixer sur le côté de l’imprimante.

L’écran tactile lCD de la CraftBot Plus est impressionnant. Bien qu’il soit un écran tactile résistif plutôt qu’un capacitif (qui permet une touche beaucoup plus légère, semblable à un smartphone ou une tablette), l’écran est rapide et réactif. Il utilise à la fois des images et des descriptions de fonctions pour vous aider à naviguer dans le système. Avec le menu LCD, vous pouvez exécuter des fonctions importantes. Vous pouvez charger et décharger le filament, et manuellement élever ou abaisser le lit d’impression, niveler et pré-chauffer. Vous pouvez également activer les lumières et les ventilateurs de refroidissement. Vous pouvez également utiliser le menu pour sélectionner des objets à imprimer à partir d’un lecteur de clé USB insérée.

Le coeur de CraftBot réside dans son système électronique, avec un double processeur ARM Cortex M3 microcontrôleur qui permet à un utilisateur d’interagir avec l’imprimante très rapidement.

Logiciel

Le logiciel Slicer est utilisé universellement par les imprimantes 3D; il prend votre objet 3D numérique et le transforme en un format de langage G-code compris par la plupart des imprimantes 3D. Les principales fonctions de la CraftBot sont contenues dans le logiciel Craftware de CraftUnique, qui est encore en version bêta.

craftware

L’interface utilisateur de Craftware est rès simple. Comme les dernières itérations de Microsoft Windows, Craftware utilise des icônes pour ses fonctions. le menu Options de Craftware permet de manipuler les objets sur le lit d’impression virtuelle. Par exemple, vous pouvez choisir la taille de votre zone de lit d’impression, ce qui limite la taille et le nombre d’objets que vous pouvez imprimer en une seule fois. Vous pouvez également choisir le mode d’affichage – si vous voulez afficher un objet comme transparent ou solide. Le menu a une fonction très pratique d’annulation pour supprimer tous les changements précédents.

Dans le menu Slicing, vous pouvez sélectionner votre matériel d’impression, activer le support automatique d’échafaudage, ajoutez un radeau (base) à l’objet et indiquer si vous imprimez avec PLA ou ABS. Vous pouvez également sélectionner le mode Expert, qui permet plus d’une douzaine des réglages fins de votre travail d’impression, tels que le choix des épaisseurs de couche – de 10 à 200 microns. Vous pouvez choisir de créer des objets stockés dans quatre types de fichiers: .CWPRJ, .CWSP, .STL et OBJ. Le menu permet également aux utilisateurs de définir des fonctions automatiques, telles que la vérification des mises à jour logicielles et le partage des statistiques à partir des travaux d’impression avec Craftware.

Le plus impressionnant est la rapidité avec laquelle Craftware tranche les objets (à savoir, les transforme en modèles multicouches qui peuvent être imprimés). Peu importe la complexité du modèle, le logiciel Craftware agit en seulement quelques secondes alors que certaines machines pourraient prendre quelques minutes, voire des dizaines de minutes, pour découper un objet. A contrario, une fonction qui semble approximative est la façon dont Craftware manipule les modèles virtuels avant l’impression. Faire pivoter des objets, puis les déposer sur la plate-forme virtuelle a souvent été une expérience difficile qui engendre des placements inexactes.

En outre, le logiciel Craftware se fige assez souvent. Une fois qu’un modèle a été chargé, le logiciel se bloque et il peut prendre de quelques secondes à plus d’une minute avant d’être en mesure d’enregistrer un élément ou renommer un fichier.

Qualité d’impression

crafbot-plus-objetsCraftUnique fournit un modèle d’impression sur une clé USB : une girafe de 10cm de haut. Elle a été imprimée en moins d’une heure, mais il n’y a pas beaucoup de détails donc le temps d’impression est logique. Lors de l’impression d’une Tour Eiffel de 12cm de haut, un défi complexe pour toute imprimante 3D, la Crafbot Plus a été incapable de répliquer certains des détails les plus fins de la tour, comme l’intérieur des supports. Le CraftBot, ne semble pas en mesure de réaliser ce que la LulzBot, par exemple, réussit à reproduire avec précision.

Certes, le LulzBot Mini est au prix de 1,250 $, ce qui est 151 $ de plus que le CraftBot. En outre, le LulzBot Mini a une superficie de construction plus petite.

Cette machine est par contre ultra silencieuse, c’est un plaisir de vous asseoir à côté de votre impression en cours – pas de grincements bruyants ou de bruits en provenance de la tête d’extrusion qui navigue sur le lit d’impression. lorsque le nombre de travaux d’impression augmente, l’imprimante commence à grincer mais le bruit est loin d’être aussi fort qu’avec d’autres machines.

Cependant, quelques problèmes sont à noter avec le lit d’impression, il faut re-nivelé la plate-forme d’impression de temps en temps pour assurer la bonne distance de la buse (le lit d’impression est facilement démontable en desserrant juste deux vis à oreilles), mais le filament continu parfois à se détacher. CraftUnique suggère d’essuyer la surface du lit avec de l’acétone pour enlever le «gras»

L’installation sur la plate-forme d’impression d’un ruban adhésif semble résoudre le problème mais CraftUnique devraient vraiment essayer une surface de plate-forme différente. A noter également, la CraftBot ne propose pas de communication sans fil. De plus, le manque de stockage à bord signifie que vous devez garder votre ordinateur attaché à l’imprimante via un câble USB.

Pour finir, à plusieurs reprises, après avoir terminé un travail d’impression, la plate-forme d’impression n’a pas réussi à revenir à sa position de départ. Cela rend difficile le retrait des objets, car la plate-forme d’impression est restée blottie contre la tête de l’extrudeuse.

 

Conclusion 4/5

Dans l’ensemble, cette imprimante 3D a été bien pensé. Nous placons cette imprimante 3D près du haut de la liste “recommandations” en raison de son prix raisonnable, de sa vitesse et de sa précision. Cependant, ses inconvénients tels et le problème de détachement des objets du lit d’impression l’empêche d’obtenir les notes les plus élevées. Cependant, l’entreprise avait le souhait de créer une imprimante de bureau de qualité 3D à un prix abordable et, à bien des égards, la société a atteint cet objectif.

 

Points Forts

Volume de construction

Fonctionnalités

Très silencieuse

Prix

Points Faibles

Qualité d’impression

Fiabilité

 

 

 

Ça pourrait vous intéresser !

Laissez un commentaire